Historique statuette tivs, origine Nigeria

Matériaux – Bois mort, tivurie

Observation – Cette statuette est ancienne

Dimension – Hauteur:

Les Tivs sont un peuple d’Afrique de l’Ouest.

Ils constituent environ 2,5 % de la population totale du Nigeria, et un nombre total de 2,2 millions d’individus dans l’ensemble du Nigeria et du Cameroun. Les terres traditionnelles des Tiv se trouvent dans les États de Benue, de Taraba et de Nassarawadans la partie orientale du Nigeria.

La plupart des Tivs accordent de l’importance à la généalogie. La descendance généalogique se fait par rapport au père.
L’ancêtre commun de tous les Tivs serait un individu, portant lui-même le nom de Tiv. L’ancêtre Tiv, a eu deux fils- Con chongo et Ipusu), qui ont créé deux ascendances Tivs, MbaChongo pour Con Chongo et MbaPusu pour Ipusu, dans lesquelles se reconnaissent tous les Tivs. Les MbaChongo et les MbaPusu se divisent ensuite en grandes branches, qui elles-mêmes sont divisées en plus petites.
La plus petite branche, qui est le plus petit lignage est appelé “ipaven”. Les membres d’un ipaven ont tendance à vivre ensemble.
Une communauté issue d’un ipaven vivant ensemble est appelée “Tar” se Cependant cela a été très étudié dans les sociétés africaines traditionnelles.
Les Tiv sont l’exemple le plus connu d’Afrique de l’Ouest, grâce au travaux ethnologiques.

Les Tiv constituent une population importante de près de 6 millions d’individus répartis entre l’Est Nigeria et le Cameroun, établis sur la rive gauche de la Katsina River.
L’organisation politique des Tiv avait cela de particulier qu’elle était basée sur un équilibre entre les lignages.

Un lien très fort soude le peuple Tiv. Ceci n’est pas nécessairement dû au fait de leur organisation politique mais plus probablement de par leur migration du début du XVIIIème siècle, en provenance du sud Cameroun.
Un point mystérieux entoure celle-ci, puisqu’il semble que cette migration soit dûe à une surpopulation d’une montagne dite Swem, située au sud est de la Benue ; mais on ne reconnaît pas cet endroit.
Les Tiv occupèrent alors un territoire qui devint infranchissable et auquel se sont heurtés les Igala, Idoma, Jukun. Ce lien fort qui unit le peuple Tiv est aussi probablement à rechercher du côté de leurs croyances qui les soudent dans une lutte implacable contre la sorcellerie.
Les Tiv possèdent de nombreuses figures magiques appelées Akombo et utilisées pour combattre la maladie mais aussi favoriser la fécondité.
Les statues comme celle présentée lors de la vente Rosenthal appartiennent probablement et à la sphère magico-religieuse et à celle des rites de mariqge.
Les mariages les plus importants se faisaient par échange réciproque des soeurs.
De ce double échange, il en résultait que la belle fille devenait celle qui représentait la fille à la mort de la mère.
Lors de ces échanges de soeurs, des ihambé étaient réalisées, parfois des couples.
Plantés dans le sol accompagnés de deux récipients de terre cuite, ces statues étaient érigées près de la maison afin d’apporter santé et bonheur à la nouvelle épouse.
Les ihambé restaient ainsi dans le même groupe familial car à la mort de la mère, la belle fille en héritait.
Ce lien fort qui unit le peuple Tiv est aussi probablement à rechercher du côté de leurs croyances qui les soudent dans une lutte implacable contre la sorcellerie.
le même groupe familial car à la mort de la mère, la belle fille en héritait.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s