Historique Batcham, origine ouest Cameroun

Matériaux – Bois mort, bois de kola

Observation – Masque Batcham ancienne

Dimension – 

Masque Batcham, Ouest-Cameroun

Le Masque Batcham ou simplement le Batcham est originaire de l’Ouest du Cameroun bien que son nom désigne le lieu où il a été trouvé pour la première fois.

Ce le masque le plus connu de l’histoire d’art camerounais,plusieurs publications d’historiens, de professionnels d’art et même d’étudiants en parlent ,et le plus vendu : il a récolté environ 2 milliards aux enchères aux États Unis.
Les premiers lieux de collectes répertoriés sont,Bandjoun,Btoufam,Bana, Fotabong,Batcham, Bamendjo et Bangang.

Le Batcham serait le masque Camerounais le plus cher et le plus célèbre au monde de tous les temps… Il s’agit d’un masque à valeur internationale reconnu comme étant un témoin incontesté de l’imaginative conception sculpturale d’Afrique .
Comme on s’en doute, sa valeur est inestimable,les grands collectionneurs de la planète se l’arrachent, aujourd’hui, à grands coups de milliards.

Dans la plupart des villages où ce masque a été répertorié, il représente la puissance et une position dans la hiérarchie sociale traditionnelle,il appartient aux sociétés Nsop région de Banjoun,Kah région de Batcham Mbouda et Troh Bangoua

Masque Batcham, Ce sont pour la plupart des sociétés secrètes qui utilisent ce masque de façon exceptionnelle pour célébrer l’intronisation d’un nouveau roi, le célébrer les funérailles des grands dignitaires et lors des danses rituelles.
En bois, ce masque est représente un visage modifié et assez complexe du point de vue esthétique.

Il est représenté par deux grandes joues saillantes et à demi-arrondi, d’une énorme bouche ovale contenant des multiples dents.
Les oreilles ont une forme triangulaire ou semi-circulaire.
Les narines sont arrondies, projetées vers l’avant et perpendiculaires au plan du nez.

Le masque Batcham est sans doute l’un des objets d’arts africains à connaître le plus de publication de la part des historiens, des professionnels d’art et des étudiants, de par le monde.
Il est important de savoir qu’il ne faudrait surtout pas entendre du masque Batcham (ou du masque dit Batcham) ou du Madou Yenou, un objet unique, à une seule pièce, mais plutôt un objet central autour duquel gravitent des réalisations d’inspiration similaire.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s